La maire d’Aix-en-Provence est de retour devant les juges de la Cour d’appel de Montpellier. Ils doivent fixer, ou non, la peine de Maryse Joissains, reconnue coupable de détournement et prise illégale d’intérêts.