Le préfet de police Olivier De Mazières a dressé ce matin le bilan sécuritaire de l’année 2018. Il est revenu sur la mobilisation très accrue des forces de l’ordre depuis le début des manifestations des gilets jaunes. Des effectifs de polices et gendarmes confrontés à des manifestants de plus en plus violents