Jeudi 3 Octobre, l’agression au couteau d’un agent administratif de la préfecture de police de Paris a fait 4 morts. L’homme de 45ans qui adhérait à une vision radicale de l’islam n’a pourtant fait l’objet d’aucun signalement.

Le député Eric Diard, auteur d’un rapport sur la radicalisation dans les services publics estime que le criblage doit être étendu à d’autres fonctions