À travers des formes aussi diverses que le dessin, la photographie, la cartographie ou l’installation, Stéphanie Majoral articule son travail autour de la question du statut de l’image et d’un de ses corollaires le point de vue. C’est à la galerie Salon du Salon à Marseille qu’elle présente sa toute nouvelle exposition « Transparence de l’abord des fôrets ».