Hier encore les habitants de Carry-le-Rouet ne pensaient pas une seconde être concerné par le coronavirus. Et pourtant, un centre de vacances situé dans ce village des Bouches-du-Rhône a été réquisitionné pour accueillir les français rapatriés de Wuhan en Chine, berceau de l’épidémie causée par le coronavirus. 

Le Maire qui se veut malgré tout rassurant dénonce le manque d’information de la part du gouvernement qui a laissé place à une psychose au sein de la paisible commune de bord de mer.