La centrale charbon de Gardanne se cherche toujours un avenir. Comme trois autres sites français, elle est menacée de fermeture en 2022. 8 mois après le début de leur grève, les salariés tentent de trouver des solutions alternatives pour préserver les emplois. Ils ont été reçu en préfecture aujourd’hui.