L’intersyndicale a rendez-vous demain devant le tribunal de grande instance de Nanterre. Le but : obtenir le contrat passé entre le leader des cartes à puce et Thales, son racheteur. Le document pourrait remettre en question le plan social en cours.