C’est la première fois qu’ils sont concernés par les décisions gouvernementales, les commerces alimentaires doivent eux-aussi faire face au couvre-feu à 18H. Alors que la plupart ferment habituellement à 20h, ces deux heures de perte peuvent vite chiffrer. Pour compenser, certains ont élargi leurs horaires d’ouvertures en journée ou proposent un service de livraisons.