C’est le constat d’un rapport de l’association Greenpeace. Selon l’ONG, dans la cité phocéenne, 58% des écoles et des crèches se trouvent à moins de 200 mètres d’une zone où la norme annuelle de dioxyde d’azote est dépassée. Camille Bosshardt reçoit Florian Bessière, référent Pollution de l’air et transports à Greenpeace Marseille