C’est un nouveau fléau écologique : les masques jetables, qui finissent au fond de la mer. Ils mettraient plusieurs centaines d’années à se dégrader.  Les associations poussent la sonnette d’alarme. Outre le bon sens, des solutions existent.