Une femme = une sage-femme. Suite au post de la sage femme Anna Roy sous le hashtag « je suis maltraitante », le métier se mobilise et dénonce ses conditions de travail. À Marseille, les sages femmes acceuillent avec espoir cet appel, très relayé dans les médias.