Et puis à Marseille, des femmes arméniennes se mobilisent pour alerter sur la situation dans le Haut- Karabakh. La région subie des attaques de l’Azerbaïdjan depuis la fin septembre. Le collectif, qui s’est posté devant la mairie centrale, attend un geste fort des pouvoirs publics pour jouer en faveur d’un cessez-le-feu.