Yannick Ohanessian et ses 5 colistiers déposent un recours devant le Tribunal administratif de Marseille, estimant que le 6e secteur a été frappé d’irrégularités et de fraudes électorales