Le printemps Marseillais est arrivé en tête au second tour des élections municipales, avec 38,28% des voix. Malgré cette victoire, Michèle Rubirola n’est pas assurée d’être élue maire.