Plus de jeunes dans le besoin, c’est le constat des équipes du secours populaire. Le confinement a fait perdre à beaucoup d’étudiants leur petit boulot. Pour leur venir en aide, les bénévoles du secours populaires des BDR multiplie les maraudes. Ils ont mis en place des distributions de petit déjeuner chaque matin, depuis le printemps dernier.