Après avoir trouvé refuge dans l’église Saint-Ferréol de Marseille en novembre 2017, la situation des migrants et des mineurs isolés à Marseille n’a pas beaucoup évolué.

Ils manifestaient une nouvelle fois ce matin pour demander une prise en charge du conseil départemental