Journée d’action nationale des soignants. Partout en France, plus de 200 rassemblements ont eu lieu. C’était le cas à Marseille où médecins, aides-soignants, infirmiers ou encore sages-femmes se sont réunis pour faire entendre leur voix et demander au gouvernement plus de moyens et de personnel. Un hôpital public à l’agonie, qui ne pourrait pas faire face à une éventuelle seconde vague de l’épidémie