Rentrée très compliquée pour la filière du cinéma. La crise sanitaire et le couvre-feu entraînent de nombreuses déprogrammations de films. Au grand dam des exploitants et des distributeurs indépendants.