Après les internes en psychiatrie et les Ehpad, c’est au tour des infirmiers de l’APHM d’exprimer leur colère. Ils ont protesté aujourd’hui contre les restrictions budgétaires et la suppression d’au moins 800 postes.