Au lendemain de la fermeture des bars et des restaurants marseillais et aixois, gérants d’établissements, serveurs mais aussi fournisseurs se sont mobilisés pour faire entendre leur détresse. Une centaine d’entre eux, qui pour la plupart n’avaient jamais manifesté se sont retrouvés pour ouvrir le tunnel Prado carénage aux marseillais et exiger l’annulation de l’arrêté pris par le gouvernement qui les empêche de travailler