Pour la première fois Stéphane Le Rudulier, qui avait pris les commandes de la mairie en 2016 va se soumettre au suffrage des Rognacais.

Face à lui se présente un adversaire ou plutôt un collectif de citoyens, qui entend bien démontrer qu’une ville comme Rognac n’a pas besoin d’être gérée par un parti politique